Sécurité alimentaire : le Gabon se dote d’un SIG

Version imprimableEnvoyer à un ami

Née de la volonté du Président du Gabon de doter le pays d’une infrastructure chargée de veiller à la sécurité alimentaire, l’AGASA (Agence Gabonaise de Sécurité Alimentaire) a fait appel à IGN France International pour mettre en place son Système d’Information Géographique (SIG).  
Aujourd’hui, le Gabon consacre chaque année 250 milliards de FCFA à l’importation des denrées alimentaires. L’objectif du gouvernement, à terme, est de tendre vers l’autosuffisance et de permettre aux agriculteurs gabonais de développer de nouvelles cultures.  
 
La création de l’AGASA participe à la réalisation du plan d’urgence de sécurité alimentaire, qui vise à réduire chaque année, de 5% les importations de certains produits alimentaires de base, notamment le manioc, le riz, la banane, la viande et les légumes.
Le Système d’information géographique développé pour cette agence lui permettra de gérer l’ensemble des informations concernant les acteurs de la sécurité alimentaire (les importations, les exportations, les productions, les contrôles sanitaires, la circulation des denrées alimentaires dans le pays…) et d’aboutir à une cartographie des acteurs actifs dans le domaine de la sécurité alimentaire du Gabon.
 
La prestation rendue par IGN France International porte sur 3 composantes principales :
  • L’analyse des besoins ; la collecte et la modélisation des données existantes
  • La mise en place de la plateforme SIG (matériel, définition des méthodologies, la réalisation de la cartographie des acteurs…)
  • Accompagnement et montée en compétences des équipes de l’AGASA
 
Ce SIG fait partie intégrante du processus actuellement en phase de déploiement au Gabon, le Plan National de la Géomatique (PNG).
Le PNG est un cadre stratégique qui vise à doter le pays d’un outil de pilotage s’appuyant sur la géomatique. Déployé au niveau national, le PNG fournira aux administrations gabonaises des services favorisant la prise de décision et contribuera à développer les interactions entre les différents ministères sectoriels. Il permettra par exemple, d’identifier les ressources disponibles sur le territoire, leur localisation, de planifier les investissements à prévoir, de simuler les projets qui sont mis en œuvre et d’évaluer les impacts des politiques publiques menées.
 
La signature officielle de la convention entre l’AGASA et IGN France International a au lieu le 22 Novembre 2012 à Libreville au Gabon.